Dieu, les impôts, l’acompte du 15 janvier et les licornes

Mardi 15 janvier, tu vas peut-être recevoir un gros virement sur ton compte en banque. Même si cette somme émane de la direction générale des finances publiques, ne vas pas t’imaginer trop vite que Dieu existe ou qu’une pluie de licornes va s’abattre sur ta maison.

Cette somme correspond à 60 % d’un crédit d’impôt auquel le fisc pense encore que tu as droit. Oui, je parle encore d’impôts, et je vais en parler souvent cette année, parce que le prélèvement à la source, ça ne changera rien à ce que tu dois, mais ça change beaucoup, beaucoup à la façon dont tu payes. Donc tu es peut-être encore un peu perdu, et ça ne va pas s’arranger tout de suite.

Reprenons : en 2017, tu as cotisé à un syndicat, tu as envoyé de l’argent à ton parti politique préféré pour qu’il paye ses dettes, tu as donné de l’argent à l’institut Curie, aux Restos du cœur ou à Médecins sans frontières, tu as payé les services d’un garde d’enfants ou d’un jardiner à domicile, ou encore, tu as fait quelques investissements immobiliers en Pinel. Cela te donne droit à un crédit d’impôt, une somme qui minore ton impôt si tu payes l’impôt, ou qui est virée sur ton compte en banque si tu n’es pas imposable.

L’administration fiscale pense qu’en 2018, tu as repris une carte de ton syndicat, ou refait un chèque à l’institut Gustave Roussy, ou continué à payer ta babysitter, ou ton jardinier, et que tu ne t’es pas débarrassé de ton appartement acheté en Pinel. Elle croit que tu as toujours droit à ton crédit d’impôt et dans la plupart des cas, c’est vrai.

Et comme, sauf si tu as eu des revenus exceptionnels, tu n’es pas imposable pour l’année 2018, elle te payer cette somme : 60 % seront virés sur ton compte mardi 15 janvier, et les 40% restants en juillet ou en août.

Si tu as continué en 2018 à avoir à peu près les mêmes dépenses de garde d’enfant, de dons à des associations ou d’investissements immobiliers, tu peux te rendormir, tout va bien pour toi, il n’y a pas de surprise. N’en profite tout de même pas pour dépenser tout ce qui va tomber demain. Souviens-toi, avant de t’habituer au fonctionnement du prélèvement à la source, tu vas avoir des surprises presque toute l’année. Si tu es indépendant, si tu as des revenus fonciers ou si tu touches une pension alimentaire, demain est aussi la date où tu vas payer ton premier acompte aux impôts. Si tu n’as pas envie de te faire trop mal, tu peux utiliser la somme reçue pour payer tes acomptes, au moins pendant les premiers mois.

Si tu as eu ce genre de dépenses (nounou, financement de parti politique, carte de syndicat, dons aux associations) en 2018, mais que tu ne les avais pas en 2017, pas la peine de te réjouir, rien pour toi le mardi 15 janvier : il te faudra patienter jusqu’à la fin de l’été. L’administration attendra en effet que tu aies déclaré tes revenus et tes dépenses ouvrant droit à crédit d’impôt pour 2018 avant de calculer combien elle te doit, et de t’envoyer un petit ou gros virement à la rentrée.

Attention, en revanche, alerte rouge, si en 2017 tu avais un jardiner, que tu avais un appartement en Pinel, que tu donnais de l’argent à reporters sans frontières et que tu finançais un parti politique, et que tu as tout arrêté en 2018. Mardi 15 janvier, tu vas faire un gros effort sur toi-même et virer sur un compte épargne la somme que les impôts vont envoyer sur ton compte. Pendant huit mois, tu vas faire comme si tu n’avais rien vu et rien entendu. Fin août, quand l’administration te réclamera la restitution de cette somme, tu pourras la rembourser sans problème et tu t’applaudiras toi-même d’avoir été aussi clairvoyant.

C’est tout pour aujourd’hui, à bientôt.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :